• Baptiste Morineau

Et si on s’arrêtait de manger ? Le jeûne.

Pratiqué depuis des milliers d’années par l’homme, le jeûne revient sur le devant de la scène. Mais qu’est-ce que jeûner ? Pourquoi jeûner ? Combien de temps ? Comment s’y prendre ?


Jeûner, c’est en principe s’abstenir de toute nourriture solide pendant au moins 24h.

Cependant il existe plusieurs types de jeûnes.

Le jeûne hydrique : On ne mange pas mais on peut boire de l’eau, voir des bouillons et jus de légumes (méthode Buchinger)

Le jeûne sec : On ne mange pas et on ne boit pas.

Le jeûne intermittent :Sur 24h on ne mange pas sur une période de 14 à 16h. Et on mange sur une période de 8 à 10h. Par exemple : abstention de nourriture de 20h le soir jusqu’à midi le lendemain matin et alimentation entre midi et 20h.

Dans cet article je parlerai du jeûne hydrique. Les deux autres jeûnes mentionnés seront abordés dans d’autres articles.

Pourquoi jeûner ?


Dans un contexte sociétale de surabondance et de stimulations alimentaires continues, l’homme mange plus qu’à sa faim et ne fait que se surcharger. Le corps sature et augmente la masse graisseuse. Il suffit d’observer dans la rue, dans sa vie de tous les jours combien la surcharge pondérale est un phénomène de masse (sans jeu de mots). Cela a pour conséquence d’affaiblir le terrain et de favoriser l’émergence de maladies et autres pathologies chroniques.

Pour certaines personnes, jeûner devrait être une urgence, une phase nécessaire pour retrouver un équilibre.

Surtout que le jeûne fait bien plus que de restaurer la santé, il améliore nos capacités, nos résistances, nos forces.

En quelques points :

- Régénération du système immunitaire

- Autolyse (phénomène d’autodigestion de nos réserves, des cellules mortes pour fournir le carburant), sur de long jeûne il est possible de diminuer voir détruire les kystes, fibromes, tumeurs.

- Détoxification et régénération globale entre autres en sollicitant moins le foie

- Amaigrissement, perte de poids

- Diminue les douleurs chroniques

- Améliore le sommeil

- Améliore le système cardiovasculaire, le système digestif

- Améliore la clarté d’esprit et l’humeur

- Améliore la connexion avec les éléments de la nature

- Améliore les ressentis, la sensibilité des 5 sens


Jeûner, c’est un vrai cadeau que l’on se fait pour marcher vers la santé et le bonheur.

Notre mental est sceptique car il fonctionne globalement avec le concept : plus il y en a mieux c’est. Alors qu’avec le jeûne c’est l’inverse. On fait (mange) moins et on gagne plus.

C’est également une expérience pertinente à faire lors de grands changements dans votre vie (divorce, rupture professionnelle, burnout, etc.. ) car il apporte sérénité, clarté, intuition pour peu que vous soyez accompagné dans ce sens.


Combien de temps jeûner ?


Selon une étude scientifique : 3 jours suffiraient à rétablir entièrement le système immunitaire. Cependant du fait qu’aux alentours du 3ejour un phénomène appelé crise d’acidose survient, je conseille de faire au moins 5 jours pour un bénéfice bien plus important.


Le mieux est de démarrer par une semaine surtout que cela correspond plus avec nos contraintes privées et professionnelles.


Plus on jeûne plus on nettoie en profondeur. L’idéal est de reprendre à manger lorsque l’on ressent une vraie faim, qui ne ressemble en rien à ce que l’on connaît si l’on saute un repas.

Selon certains hygiénistes, cette faim arriverait autour de la 3 semaine de jeûne.

On peut également arrêter le jeûne lorsque notre langue est dénuée de toxines.

Notions importantes : Force vitale et toxémie


Ce qu’il faut impérativement comprendre avant d’entamer un jeûne, c’est de voir le rapport entre toxémie et force vitale. Quel est l’état toxémique de la personne, et l’état de sa force vitale ?


C’est la force vitale qui va œuvrer pour la détoxification, hors si la force vitale est faible comparé à la toxémie, le corps va être très en difficulté : il n’est donc pas conseillé de jeûner.

Pour jeûner il faut impérativement que la force vitale soit supérieure à la toxémie.

Je vous invite à aller consulter votre naturopathe pour un bilan de vitalité et des conseils individualisés.


Comment s’y prendre ?


Il est important de ne pas prendre un jeûne à la légère et de s’informer sérieusement avant. La façon de s’y prendre est très personnel en fonction entre autres des notions de force vitale et toxémie, expliqué juste avant.

Pour une première fois, je conseille d’être accompagné par un naturopathe qui sera vous proposer un programme adapté et vous permettra de comprendre les notions d’avant et d’après le jeûne. Car ce qu’il faut savoir dans un jeûne c’est que le moment le plus important n’est pas le jeûne en lui-même mais la reprise alimentaire. Si la reprise alimentaire n’est pas adaptée, trop rapide, sans conscience alors il n’y a aucun bénéfice, et même pire vous pouvez endommager votre système physiologique.

Il n’y a rien de compliqué dans un jeûne mais il faut savoir être vigilant, prendre des précautions et avoir un minimum de bon sens.


Jeûner sur un séjour organisé permet de vivre et partager une atmosphère de groupe, basée sur l’entraide, le soutien et la bienveillance.

Les activités proposées permettent d’explorer son corps et son esprit et de marcher vers la sérénité, la paix et la bienveillance envers soi-même. Au plaisir d'échanger avec vous et de vous accompagner.

© 2020 par Vitalité et graines d'éveil. Droits : CC-BY-NC-ND Créé avec Wix.com

  • b-facebook
  • b-googleplus